Recherche

Connexion

Clarisse RUSSEL

biographie


Vit à : Paris , France

Après un parcours littéraire en lettres Modernes à la Sorbonne Nouvelle, Clarisse Russel s’est destinée à l’étude de la gestion de projets culturels aux Pays-Bas. (Maastricht University et Erasmus University). Elle a travaillé pour de nombreuses institutions culturelles françaises et anglophones comme le centre d’art Witte de With à Rotterdam (programmation) ou encore l’association au soutien d’artistes The Artist and The Others à Maastricht. Naturellement, elle s’est tournée vers le commissariat d’exposition, notamment avec l’exposition The Crossing – Katrin Koenning au Cloître ouvert (Di Mezzo) ou encore L’écho du silence (Culturfoundry). Elle est l’iniatrice d’une exposition éphémère privée « Ferme ta Gueule » où elle a abordé le langage et ses manifestations dans différentes sphéres. (Cr_expo).

 

2020 – L’écho du silence – exposition publique
A l’espace 16K – Kremlin Bicêtre
Commissariat d’exposition en binôme avec la galeriste Valérie Delaunay
Projet initié par l’association de collectionneurs Culturfoundry
Exposition de 2 semaines – Du 9 au 20 septembre

– L’écho du Silence, est une exposition qui avait pour but de promouvoir et d’inciter à l’acquisition des oeuvres exposées.
– Les artistes sélectionné.e.s ont partagé, à travers leur regard singulier, leur vision sur ce qu’ils entendaient par les mots « nature » et « éléments ». L’exposition permet de souligner les rapports qu’entretient l’homme avec son environnement et d’en isoler les contradictions, les scissions ou au contraire les symbioses et les métamorphoses.
– Les artistes présenté.e.s étaient : Béatrice Bissara – Dorian Cohen – Esmeralda Da Costa – Léa Dumayet – Julia Gault – Charlotte Gautier Van Tour – Anouk Grinberg – Julie Legrand – Sandra Matamoros – Laurent Pernot – Johanna Perret – Francesca Piqueras – Dorothée Louise Recker – Estera Tajber – Nicolas Tourte -Jean-Claude Wouters – Alexandre Zhu
– Concept : Le monde citadin, foyer du tumulte des gens pressés et des sonorités urbaines ne laisse plus la place au silence. La perception de l’homme en devient lacunaire et restrictive. L’exposition L’écho du silence nous interroge sur notre capacité à écouter, à percevoir et à ressentir le monde.
– Les organisateurs ont choisi un lieu en devenir situé au Kremlin-Bicêtre, dédié aux arts, baptisé l’Espace 16K. L’équipe artistique souhaite par ce biais bousculer les habitudes des collectionneuses et collectionneurs en les emmenant dans le Grand-Paris : là où de nouvelles initiatives artistiques émergent. Disruptif et expérimental, le changement de regards et des habitudes est privilégié.
– Les publics visées étaient les collectionneurs et collectionneuses.

2019 – «Ferme ta gueule» – exposition privée
Dans un appartement haussmanien. Paris 8.
Projet et commissariat d exposition :  Cr_ expo Clarisse Russel
Exposition éphémère (2 jours)

– « Ferme ta Gueule » (FTG) est une exposition qui visait à aborder les limites de la conversation et du dialogue dans la société contemporaine. La parole, en tant que telle, est le reflet d’une pensée, qui peut se voir aujourd’hui comme restreinte, contrariée, déviée voire même muselée.
– Les artistes français  Gilbert Coqalane, Mathieu Roquigny, Chloé Serre et Thomas Wattebled ont eu carte blanche pour présenter une de leur pièce artistique et/ou performance. En les réunissant j’ai essayé de créer une synergie entre le lieu, les pièces présentées et le thème abordé.
– Concept : Aujourd’hui, la parole de chacun n’est pas libre de s’exprimer comme elle pouvait l’être auparavant, bien que nous soyons toujours dans une société démocratique. Les modalités actuelles de communication contribuent à ce phénomène. Ces échanges du quotidien, qui ont lieu dans plusieurs sphères comme la famille, le monde professionnel ou encore l’espace public, ne sont plus profondément honnêtes.
– Les publics visés étaient : la presse spécialisée. les amateurs d’art, les curieux et les novices.

2018 – «The Crossing – La traversée – Expédition dans la nature australienne»
Exposition publique
Katrin Koenning
Au cloître ouvert, couvent des dominicains. Paris 8.
Initiation du projet : Clarisse Russel et Di Mezzo, entreprise mécène qui gère des lieux atypiques.
Exposition de trois semaines

-Dans son travail documentaire et artistique, Katrin Koenning dénonce une nature australienne meurtrie dans laquelle l’empreinte de l’homme est gravée dans tout ce qu’il a touché : l’eau, la terre, l’air. Elle porte son regard sur des sites naturels à la croisée du fantastique et du mythe.
– La photographe allemande Katrin Koenning, résidant en Australie, a eu l’occasion de présenter une de ses séries photographiques au Cloître ouvert, lieu qui préserve un jardin contemplatif. «The Crossing» résonnait beaucoup avec le lieu puisque le Cloître ouvert est un lieu où la nature et la dimension spirituelle sont préservées par l’homme.
– Cheminement : Avec poésie et intimité, la photographe s’interroge sur une nouvelle écologie possible. Adoptant une approche immersive et spontanée, la photographe dresse le portrait de l’environnement qui l’entoure. Les sujets échappent à notre regard et sont pour certains difficilement reconnaissables. Le point de rupture entre l’homme et la nature se manifeste de façon latente. La nature est montrée sous divers états : en disparition, en adaptation et en transition.
– Les publics visés étaient : les entreprises, la presse spécialisée. les amateurs d’art.

Expositions


test tes Profil

acf
APPEL À CANDIDATURES - RÉSIDENCE COMMISSAIRE D'EXPOSITION PROPOSÉ PAR LA FONDATION FIMINCO