Recherche

Connexion

RESTITUTION 2020 SIX YEARS – Blockchain moi non plus

informations pratiques

Premier rendez-vous, jeudi 6 février 2020 à 18h.

Crédits

© Aude Launay

Tout a donc commencé ou presque un soir d’halloween alors que les masques de Barack Obama et Katy Perry cartonnaient en tête des ventes. Un email apparaît sur une liste de diffusion dédiée à la cryptographie, un email qui dit : « J’ai travaillé à un nouveau système de monnaie électronique entièrement peer-to-peer, sans tiers de confiance ».

Une semaine plus tard, en réponse à cet email qui, dans le détail, parlait de blocks d’un réseau d’horodatage qui s’enchaînaient, le cryptographe et développeur de jeux vidéos Hal Finney mentionne « the block chain ».

Bitcoin et la Blockchain étaient nés.

Ils ne sont pas nés de rien, bien sûr, une longue histoire de la cryptographie a mené jusqu’à eux. Une histoire que certains font même remonter à 1968, année de la création du langage de programmation qui servira de modèle à celui de Bitcoin.
« L’imagination au pouvoir ». Une histoire connue. « L’imagination au pouvoir », cela pourrait être une métaphore adéquate des espoirs qu’incarnent les blockchains depuis leur apparition. Entre spéculation et désillusion, Blockchain moi non plus s’offre comme une enquête de terrain menée en six chapitres comme autant de mois alloués à sa restitution. Chaque six du mois à dix-huit heures, le vernissage de chacun des six projets présentés permettra de rencontrer l·es artiste·s et la curatrice Aude Launay dans un espace de discussion ouvert pour l’occasion.

Premier rendez-vous, jeudi 6 février 2020 à 18h
lancement du projet de jonas lund
et chat/rencontre avec l’artiste et aude launay

Venez échanger avec Jonas Lund et Aude Launay au sujet du Jonas Lund Token, jeudi 6 février de 18h à 19h. Avec le Jonas Lund Token, Jonas Lund a ouvert son capital artistique à des actionnaires, leur donnant de l’emprise sur sa pratique. Chaque action est représentée par un token Jonas Lund, dans un système conçu et distribué via la blockchain Ethereum. Comme dans le cas d’une société par actions, une action équivaut à une voix et les propriétaires des tokens font partie du conseil d’administration de Jonas Lund et sont consultés chaque fois qu’une décision stratégique doit être prise, comme la participation à une exposition ou à une conférence, ou encore la production d’une nouvelle œuvre. Les tokens s’obtiennent soit en participant à l’essor de la carrière de l’artiste (en l’invitant à participer à une exposition, en publiant un article sur lui, en twittant à son sujet…) ou par l’achat d’œuvres spécifiques auxquelles sont rattachés un certain nombre de tokens. L’idée qui sous-tend le JLT est celle d’une gouvernance collective de la pratique d’un artiste. Est-ce un leurre ou l’expression d’une vision démocratique poussée à l’extrême ?

… ET AUSSI …

L’exposition Algotaylorism (commissariat Aude Launay) vernit à la Kunsthalle Mulhouse le 12 février 2020 (exposition du 13 février au 26 avril). Une occasion de suivre les recherches de notre première curatrice en résidence et de (re)voir le travail de Jonas Lund. L’artiste exposition aussi au Centre Pompidou dans l’exposition Neurones, les intelligences simulées (du 26 février au 20 avril).