Recherche

Connexion

BLOCKCHAIN MOI NON PLUS #3 – VENDREDI 6 MARS

informations pratiques

Vendredi 6 mars de 18h à 19h

POUR ACCEDER AU CHAT

Rendez-vous dans la fenêtre de chat en cliquant : ICI 

VERNISSAGE Blockchain moi non plus #3
ChaT/rencontre avec Aude Launay et les membres fondateurs de Decentralized Autonomous Kunstverein (DAK). 
Vendredi 6 mars de 18h à 19h
sur SIX YEARS


Venez échanger avec les membres fondateurs de la DAK et Aude Launay, vendredi 6 mars de 18h à 19h.

Le premier centre d’art basé sur une blockchain a vu le jour en 2018. La Decentralized Autonomous Kunstverein  (DAK) est une association artistique à but non lucratif dans la tradition des Kunstvereine allemandes mais qui, au lieu d’être légalement enregistrée sur un territoire physique, l’est sur la blockchain Ethereum. Elle est ce que l’on appelle une DAO, une organisation autonome décentralisée. Dirigée et financée par ses membres sur une base volontaire, sans espace permanent ni juridiction d’origine, elle permettra, par exemple, aux curateurs qui l’investiront, d’être soutenus de manière anonyme et privée sur des projets qui peuvent être politiquement sensibles pour leur région de présentation.

***

Blockchain moi non plus est un projet en ligne développé par la curatrice Aude Launay lors de la première résidence curatoriale virtuelle sur la plateforme SIX YEARS. La restitution de cette résidence aura lieu pendant six mois.

Chaque six du mois à 18h, le vernissage de chacun des six projets présentés permettra de rencontrer l·es artiste·s et la curatrice Aude Launay dans un espace de discussion ouvert pour l’occasion.

***

Tout a donc commencé ou presque un soir d’halloween alors que les masques de Barack Obama et Katy Perry cartonnaient en tête des ventes. Un email apparaît sur une liste de diffusion dédiée à la cryptographie, un email qui dit :
« J’ai travaillé à un nouveau système de monnaie électronique entièrement peer-to-peer, sans tiers de confiance. »

 
« L’imagination au pouvoir ». Une histoire connue. 
« L’imagination au pouvoir », cela pourrait être une métaphore adéquate des espoirs qu’incarnent les blockchains depuis leur apparition. Entre spéculation et désillusion, Blockchain moi non plus s’offre comme une enquête de terrain menée en six chapitres comme autant de mois alloués à sa restitution.

 
Une semaine plus tard, en réponse à cet email qui, dans le détail, parlait de blocks d’un réseau d’horodatage qui s’enchaînaient, le cryptographe et développeur de jeux vidéos Hal Finney mentionne « the block chain ».
 
Bitcoin et la Blockchain étaient nés.
 
Ils ne sont pas nés de rien, bien sûr, une longue histoire de la cryptographie a mené jusqu’à eux. Une histoire que certains font même remonter à 1968, année de la création du langage de programmation qui servira de modèle à celui de Bitcoin