Recherche

Connexion

APPEL À COLLABORATEUR·TRICE·S ÉDITORIAL·E·S BASÉ·E·S À PARIS – FLANEUR MAGAZINE NUMÉRO 09

informations pratiques

Flaneur est un magazine nomade et indépendant se focalisant, à chaque numéro, sur une rue différente. La complexité de la rue, ainsi que sa nature fragmentée et ses différentes strates, sont abordées par le magazine à travers une approche littéraire. Le magazine est une plateforme interdisciplinaire de création et de collaboration d’artistes locaux.
À travers une approche multi-perspective, le magazine cherche à mettre en avant les voix marginalisée et non-relayées, au-delà des récits canoniques. Le magazine tente de relater des universelles en se penchant sur un microcosme unique. Le numéro sur Paris sera bilingue français-anglais. 

DATE LIMITE DES CANDIDATURES : 15 AVRIL 2020

Pour sa neuvième édition, Flaneur Magazine, un magazine collaboratif basé à Berlin et dédiant chaque numéro à une rue différente dans le monde, se focalise sur le Boulevard Périphérique de Paris. Le choix de l’ancienne enceinte fortifiée traçant les limites actuelles de Paris, traduit une volonté de questionner et rendre visibles les manières dont les expériences, histoires et voix de la périphérie pourraient remettre en cause le pouvoir centralisé et ouvrir la voie vers une ville du futur qui refléterait la réalité d’une multitude de communautés plutôt qu’une majorité normative.

Pour que cette question se reflète dans son approche éditoriale, Flaneur veut décentraliser le processus de création de son nouveau numéro. Cinq collaborateur·trice·s éditorial·e·s seront inviter à travailler en collaboration étroite et à travers un dialogue constant avec l’équipe de Flaneur afin de conceptualiser et élaborer le prochain numéro.

DATE LIMITE DES CANDIDATURES : 15 AVRIL 2020

Chaque collaborateur·trice éditorial·e apporte une proposition. Celle-ci peut se baser sur une focalisation spatiale, temporelle ou thématique. Elle peut également s’articuler autour d’une approche personnelle, une sensibilité pour des narrations peu relayées, ou une attention portée à des constellations et réseaux invisibilisés ou marginalisés. La proposition peut aussi prendre la forme d’une investigation territoriale basée sur des recherches, sur la mémoire collective, ou sur des approches performatives et artistiques – il n’y a pas de limites créatives ou disciplinaires.

POUR PLUS D’INFORMATIONS : ICI