VIALE Marie-Laure

Marie-Laure VIALE

Vit et travaille à Nantes et à Saint-Nazaire
Résidences et projets en Israël (2018) et au Québec (2015 et 2011)
Doctorante en histoire de l’art et de l’architecture à l’université de Rennes 2
Bénéficie d’un accompagnement à la recherche par le Grand café, centre d’art contemporain
de Saint-Nazaire (2015-2018)
Titulaire du collège Recherche du Pôle arts visuels en Pays de la Loire
Enseignante titulaire à l’école des beaux-arts de Nantes-Saint- Nazaire

 
BIOGRAPHIE
Marie-Laure Viale développe depuis Nantes une pratique curatoriale en art public dans le cadre d’Entre-deux, association qu’elle a fondée en 1996 et qu’elle codirige avec Jacques Rivet. Entre-deux se présente comme une structure de recherche, de production et de diffusion d’art public contemporain. Pendant les dix premières années, un programme de commandes éphémères, parfois renouvelables, sont initiées. Les artistes sont invités à agir dans les interstices, les « entre-deux » d’un quartier périphérique de la ville. Nomade jusqu’en 2007, Entre-deux ouvre un lieu à Nantes : la base d’Appui dont la conception architecturale est confiée à l’agence Avignon & Clouet. Bureau de production, lieu de documentation et de diffusion, Marie-Laure Viale y conçoit des expositions et événements qui questionnent les pratiques de la documentation par les artistes et pensent les modes d’exposer le document lié aux œuvres d’art public éphémères et/ou performatifs (Tool box, 2008).
En 2009, Marie-Laure Viale rejoint le réseau des médiateurs de l’action Nouveaux commanditaires, et développe, dans le cadre d’Entre-deux, ce dispositif sur le territoire des Pays de la Loire.
En 2012 et 2013, un inventaire des œuvres 1% dans les lycées de la région Pays de la Loire puis une estimation de la restauration et de la valorisation sont réalisés.
En 2013, elle participe à la création d’une plateforme de recherche et de diffusion sur la performance think think think qui réunit des acteurs de la danse contemporaine et des arts visuels.
Elle prépare actuellement un doctorat en histoire de l’art et histoire de l’architecture à l’Université
de Rennes 2 sur le 1% artistique dans l’architecture scolaire (1948 – 1983). La recherche s’intéresse particulièrement à l’histoire de l’enseignement en commun des artistes et des architectes pour la formation d’équipes mixtes, aux influences réciproques des modes de production industrielles architecturales et sculpturales, aux environnements sculptés et à la sculpture d’usage.
http://www.entre-deux.org/

 
PRODUCTION D’ŒUVRES D’ART PUBLIC / PROGRAMME NOUVEAUX COMMANDITAIRES

2016 – 2018 : Raphaël Zarka, étude en cours de définition, Manufacture des allumettes de Trélazé, Angers. http://www.entre-deux.org/cp_projets/un-projet-nouveaux-commanditaires-a-trelaze-maine-et-loire/

2013 – 2016 : Patrick Bernier et Olive Martin, Les Reconfigurants, école de communication visuelle, Nantes. http://www.entre-deux.org/cp_projets/une-alternative-au-bizutage-grace-aux-commanditaires-de-lecv/

2013 – 2018 : Stefan Shankland, La Roche du parc, quartier Malakoff, Nantes.
http://www.entre-deux.org/cp_projets/un-projet-nouveaux-commanditaires-au-parc-de-la-roche-nantes/

2009 – 2011 : Bruno Peinado Sans-titre : le jardin aux sentiers qui bifurquent à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (I.C.O.), Nantes, œuvre pérenne réalisée dans le cadre de l’Action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France et de la commande publique du Ministère de la culture et de la communication.
http://www.entre-deux.org/cp_projets/sans-titre-le-jardin-aux-sentiers-qui-bifurquent/


ART PUBLIC CONTEMPORAIN : résidences, projets et expositions (sélection)
2016 (deuxième saison en 2018), « Je peux le faire ! », commissariat avec Florence Jou et Jacques Rivet. Édition numérique de partitions de performances d’artistes européens et canadiens à réaliser dans l’espace public : Audrey Cottin, Camille Bondon, Catherine Contour, Catherine Lavoie-Marcus, Céline Ahond, Chantal Neveu, Charles Pennequin, Devora Neumark, Dora Garcia, Esther Ferrer, Fayçal Baghriche, Franck Lebovici, Julien Nédélec, Loïc Touzé, Marc-Antoine K. Phaneuf, Dector & Dupuy, Philippe Cazal, Sylvie Cotton, Till Roeskens, Yoann Le Claire.

2016 : Aurélie Ferruel et Florentine Guédon, Chasse et pêche. (exposition)

2013, Dector & Dupuy, Beaucoup de choses à faire. (exposition)
2012, Julie C. Fortier, PÉTRICHOR. (exposition)
2010, Éric Watier, TOUT VA BIEN. (exposition)
2011, Alain Bernardini, AIR(E) DE RETARD. (exposition)
2009, Anne Frémy, SPÉCIO. (exposition)

2005, Hervé Trioreau, Prysm.

2004, Bruno Serralongue, cahiers (août-décembre 2003), Dervallières, Nantes.

2002, Mircea Cantor, Ping Pang Pong

2001, Abraham Poincheval, Clémentine Henriot et Johann Van Aerden, RMI.


2000, Pierre Huyghe, Passagers.


1999, Pierre Joseph, Rapport de retraites.


1997, Matthieu Laurette, Vivons remboursés!.


1997, Bruno Peinado, A bâtons rompus3.

EXPOSITIONS (sélection)
2018 : David Picard, Rapport de force.

2017 : Hervé Beurel, Récolement.

2014 : The correspondents, une exposition dans le cadre de think think think à partir du fonds de Pierre Restany, en partenariat avec les Archives de la critique d’art.

2014 : Récit d’une commande artistique, 
Opéra noir, Christophe Berdaguer, Marie Péjus. Exposition associée à une journée professionnelle.

2012, P. Nicolas Ledoux, IN AND OUT.

2012, Patrick Bernier et Olive Martin, L’ÉCHIQUETÉ.

2010, Yann Sérandour, (Perfect Lovers).

2009, Didier Courbot, QUAND UNE TRACE DE PNEU DEVIENT UNE LIGNE DE FLEURS.

2009, Julien Nédélec, LE HASARD FAIT BIEN MES CHOSES.

2008, Tool box.

2008, Carole Douillard, DEEP.
2007, Pas faits…= des projets d’art public arrêtés.

ÉVÉNEMENTS (sélection)

2016 : Entre deux coups de fil, une conférence-performance de Céline Ahond et Sophie Lapalu.

2016 : MARCHER CAMPER FLOTTER, Performer les terrains révéler des milieux , une proposition de think think think.

2014 : 64=14-50, ce que la performance fait à l’art, une proposition de think think think.